Matériel

  • On peut utiliser 2 couleurs, pour l’éléphant ou pour faire les oreilles et la queue différentes.
  • Aiguilles correspondant à la grosseur du fil employé

Réalisation

LE CORPS

  • Se tricote tout en jersey, se commence par l’arrière
  • On monte 20 mailles
  • On tricote 6 rangs en augmentant 1 maille à chaque début de rang, tous les rangs, puis en augmentant seulement 1 maille à droite tous les 2 rangs.
  • On obtient 29 mailles que l’on tricote sur 8 rangs. On ferme les 6 premières mailles de droite.
  • On tricote 4 rangs On ajoute toujours à droite 6 mailles, on tricote 10 rangs, puis on ferme ces 6 mailles On tricote 2 rangs
  • On ajoute à droite 3 fois 3 mailles tous les 2 rangs, puis l fois 8 mailles et en même temps à gauche on tricote ensemble les 2 premières mailles.
  • On tricote 7 rangs et on ferme souplement toutes les mailles On tricote un deuxième coté en inversant le travail

LES OREILLES

  • On monte 9 mailles
  • Au rang suivant on fait une augmentation après le 1, la 3, la 4 et l’avant dernière on obtient 13 mailles, rang envers normal, sur les 3 rangs à l’endroit suivants
  • On augmente 1 maille avant la première augmentation, après la 2, avant la troisième et après la dernière, on obtient 25 mailles
  • On tricote 3 rangs droit et on diminue tous les 2 rangs comme les augmentations. On obtient 9 mailles que l’on ferme sur l’envers

MONTAGE

  • On coud sur l’envers à points arrière les 2 morceaux en laissant le bas ouvert pour le bourrage
  • On bourre avec de le fibre synthétique, pas trop pour que l’éléphant reste souple
  • On coud les oreilles sur l’endroit, puis on les fixe solidement à la tête
  • On brode 2 petits yeux avec un fil de couleur
  • On tricote 3 rangs droit et on diminue tous les 2 rangs comme les augmentations.
  • On obtient 9 mailles que l’on ferme sur l’envers
  • Pour la queue, on passe 9 fils de 6 cm de 2 couleurs que l’on tresse, que l’on arrête par un nœud, on égalise les brins

1 réflexion sur “Ferdinand l’éléphant”

  1. AnneCécile F.

    Trop mignon ! et j’imagine qu’il ne faut pas beaucoup de laine d’où la possibilité d’utiliser des fins de pelotes.
    J’imagine le bout’chou qui l’attrappe par la trompe.

Répondre à AnneCécile F. Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *